Un dépouillement éloquent

« fracture » © Élizabeth Gélinas
(monotype sur papier Somerset, 37 cm x 27 cm)

 

Démarche artistique

Le travail intérieur qu’exige la création ne cesse de me fasciner. Il me garde vivante. Mon travail se module autour de deux pôles : la céramique-sculpture et le monotype. J’ai commencé à faire du monotype en 2009, après avoir utilisé l’argile comme matériau d’expression pendant plus de 20 ans. Je voulais explorer la couleur, la lumière, la transparence. J’ai donc mené les deux démarches en parallèle, me sentant de plus en plus partagée entre ces deux univers.

Dans mon travail sur papier, j’ai remarqué une alternance entre le travail en noir et blanc et la couleur. Mon premier réflexe a longtemps été le noir et blanc. Il agit comme un aimant, répond à un besoin de revenir à l’essentiel, aux premiers mots, sans détournement de sens, sans fioritures. C’est un dépouillement éloquent. La ‘trace’ m’éblouit. Peu à peu, la couleur s’est trouvé un chemin, et j’ai pris plaisir à la faire cohabiter avec le noir et blanc, puis à essayer de développer et complexifier, en ajoutant des éléments extérieurs (ex.: papier chine, pastel, coton fromage…). Récemment, j’ai utilisé des morceaux de monotypes pour habiller mes dernières sculptures en céramique. En ce moment, je cherche la fluidité, j’explore des façons d’enrichir le travail sur papier, tout en l’épurant… une démarche paradoxale, oui, j’en conviens. 

Témoigner, dire, avec l’espoir que mon œuvre parle, fasse écho et, par ricochet, devienne bonté.

 

« éclat » © Élizabeth Gélinas
(monotype sur papier Somerset, 37 cm x 27 cm)

 

« la tache rouge » © Élizabeth Gélinas
(monotype sur papier Somerset, 37 cm x 27 cm)

 

« en orbite » © Élizabeth Gélinas
(monotype sur papier Somerset, 37 cm x 27 cm)

 

« une envie de légèreté » © Élizabeth Gélinas
(monotype sur papier Somerset, 37 cm x 27 cm)

 

« le vieux Victor » © Élizabeth Gélinas
(monotype sur papier Somerset, 37 cm x 27 cm)

 

« le petit Jules » © Élizabeth Gélinas
(monotype sur papier Somerset, 37 cm x 27 cm)

 

« Fernand » © Élizabeth Gélinas
(monotype sur papier Somerset, aucune mesure indiquée)

 

À propos de l’artiste

Née en 1943, Élizabeth Gélinas a grandi dans une famille qui encourageait la pratique des arts. Pour se démarquer de ses trois frères et de sa sœur, elle a d’abord opté pour la photographie et plus tard pour la céramique-sculpture par besoin d’un contact plus intime avec la matière. Elle a étudié en sculpture à l’Université Bishop, et suivi des cours de céramique au Centre des Arts Visuels et à l’atelier Gaïa à Montréal. Elle a passé ses trois premières années de retraite dans les ateliers de céramique de l’Université Concordia. Il y a quelques années, attirée par le travail sur papier, elle a suivi plusieurs ateliers-formations en monotype avec Jacinthe Tétrault et joint le collectif Encreguénille en fréquentant l’atelier de Bernice Sorge à Dunham. Elle découvre cet univers tout en continuant la sculpture.

Appréciant l’excitation et la fébrilité d’une exposition, Élizabeth a participé à quatre expositions de groupe de monotypes à Montréal et dans les Cantons-de-l’Est. En ce qui a trait à la céramique, elle a participé à huit expositions de groupe et a osé trois solos. L’automne dernier, dans une exposition en duo, elle a présenté des œuvres dans les deux supports, monotypes et sculptures.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.